Kit de survie : Les bonnes pratiques Symfony

Symfony a récemment dévoilé le Best Practices (bonnes pratiques) dans le but d'orienter la manière dont les actuels développeurs ainsi que les futurs.

Attention, cet article date de plus de 2 ans maintenant... Il est possible que les infos publiées ne soient plus correctes aujourd'hui...

Introduction aux bonnes pratiques

Sensio a récemment dévoilé le "Best Practices" pour Symfony dans le but d'orienter les développeurs dans leurs manières de générer du code. L'intérêt ? Que le code développé puisse être facilement lisible et qu'il respecte les standards communs. Dans ce document disponible en ligne, Fabien Potencier a réuni diverses sources, dans le but d'homogénéiser les développements autour de Symfony. Que ce soit pour du code distribué, comme des bundles, ou bien du code métier intra-entreprise, le but est qu'un code puisse être lu et compris rapidement par un développeur tiers.

Rassemblant actuellement 31 conseils, ce document, qui ne doit pas être considéré comme un tutoriel, reste en perpétuelle évolution. Par exemple, la prochaine mise à jour de ce document devrait se faire d'ici fin novembre 2014, date de sortie prévue pour Symfony 2.6 (changement sur l'utilisation des services de sécurité entre autres). Il est susceptible d'embarquer de nouveaux conseils et de nouvelles méthodes à l'avenir de par l'évolution rapide du framework full-stack. De plus, Sensio précise dès les premières pages qu'il s'agit d'un guide et non d'une checklist à valider avant déploiement.

Organisation du Best Practices

Découpé en 11 parties, il traite des parties essentielles de Symfony tout en restant pragmatique.

  1. Introduction
  2. Créer un projet
  3. Configuration
  4. Organiser votre application
  5. Contrôleurs
  6. Les templates
  7. Les formulaires
  8. Internationalisation
  9. Sécurité
  10. Assets
  11. Les tests

Dans ces grandes parties, chaque développeur doit pouvoir s'orienter selon ses besoins.

Sensio vous aide à faire vivre votre application

Les 10 parties pratiques du document doivent vous permettre d'orienter vos actions avec un maximum de facilité pour faire vivre votre plateforme.

Démarrer un projet

Déclarer un projet, bien configurer son code sont des choses importantes à faire et à comprendre avant même de se lancer dans du code métier si vous ne voulez pas refactoriser rapidement. Globalement, si l'on suit le conseil de Sensio d'utiliser Composer pour créer son projet et gérer ses dépendances, l’arborescence et les fichiers de configuration basique seront déjà prêts à être utilisés.

Développer intelligemment

Ce document que je vous invite une nouvelle fois à suivre, vous donne dans les parties 5, 6, 7 des astuces qui vous serviront dans la majorité de votre temps de développement. Utiliser le contrôleur de base du Sensio/FrameworkExtraBundle, utiliser les formulaires Symfony pour gérer ses entités, utiliser un gestionnaire de template comme Twig sont tout autant d'éléments qui vous simplifieront vos développements.

Rendre son application accessible

Avec le module d'internationalisation intégré à Twig vous pouvez sans problème mettre en place votre plateforme dans plusieurs langues sans perdre de temps. L'utilisation des Assets vous permet aussi d'optimiser votre application sous de nombreux aspects.

Rendre solide son application

Dans cette sous-partie, j'associe deux parties que Fabien Potencier (@fabpot) notre gourou a bien pris le temps de développer : la sécurité et les tests unitaires.

La sécurité est une partie essentielle et il n'a pas toujours été aussi facile de restreindre l'accès d'une page… Il y a encore peu, nos conditions pour restreindre le contenu étaient comme l'on dit « from-scratch ». Désormais vous pouvez centraliser vos restrictions dans des voters dont je vous laisse le soin d'aller étudier.

La seconde partie traite des tests unitaires. Ils vont vous permettre de valider le bon fonctionnement de vos workflows et le bon rendu de vos vues avant de déployer votre plateforme. Pour ma part, il me semble important que chaque développeur mette en place des tests unitaires et des tests fonctionnels. Cela permettrait de mettre en place une validation de la qualité du code ainsi qu'une validation sur le bon fonctionnement du workflow avant chaque déploiement.

Conclusion

En somme, la lecture du "Best Practices" est fortement… (FORTEMENT !) conseillée pour tout développeur Symfony digne de ce nom. Il reste en évolution constante et il faut donc comme pour de nombreux produits, rester à l'écoute des nouveautés.

Vous pouvez retrouver le Slideshare de la présentation Wanadev pour une présentation plus complète.

Tags de
l'article

Cet article n'est pas taggué.

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire. Soyez le premier !

Articles liés