Comprendre les métiers du web : la formation n'est pas une option

Difficulté : | 10' Publié il y a 10 mois
Quelle formation pour devenir développeur ? Comment se former tout au long de sa carrière ? Quelles sont les plateformes pour apprendre un nouveau langage ? Petit tour des solutions pour bien penser sa formation.

Formation pour tous !

Vous l'aurez compris dans les articles précédents, les métiers du web demandent une certaine "agilité" pour l'entreprise et ses équipes.

D'un point de vue personnel, chacun doit rester à jour dans son domaine professionnel et à l'écoute des innovations du marché. Plus qu'un besoin, c'est pour chaque développeur la possibilité de travailler sereinement dans un environnement technique en mutation constante.

Pierre angulaire de ce principe, la formation sous toutes ses formes est primordiale pour rester en phase.

Même si des bases théoriques et scolaires sont nécessaires en début de carrière, l'apprentissage en cours de carrière devient rapidement central.

Aujourd’hui, il est impossible d'imaginer qu'un développeur travaillera toute sa carrière sur un seul socle de connaissance monolithique.

La veille techno et une R&D ciblée seront vos principaux leviers d'évolutions professionnelles. Le passage par des formations fait aussi partie de ces leviers pour permettre une montée en compétence rapide et complète. Enfin, pour parfaire ces dispositifs, vous pourrez participer aux multiples conférences techniques et autres meetups de proximité organisés tout au long de l'année.

Pour finir, en amont de toutes les méthodes et outils que je citerai dans cette article, rien ne remplace le travail en équipe, les échanges humains au sein d'un contexte technique et motivant.

Si vous êtes un développeur isolé ou freelance, je ne peux que vous recommander de sortir à la rencontre de vos pairs. C'est le moyen de plus efficace pour découvrir et réfléchir sur vos pratiques.

Formation initiale

Chez Wanadev, pendant nos périodes de recrutement, nous sommes d'abord attentifs à la culture tech des candidats, puis dans un second temps à leurs formations et leurs expériences. Nous préférerons toujours la passion aux diplômes.

La force des formations BTS, DUT, licence, est leur capacité à donner des bases techniques. Vous apprendrez les réflexes du développement, une certaine aisance technique et une agilité pour vous adapter aux différentes technologies et langage qui vont seront demandés.

Toutefois, si vous suivez ces cursus, n'attendez pas de ressortir avec des compétences directement adaptées au marché du travail. Il reste toujours un décalage entre les programmes scolaires et la réalité technique du marché.

Il est essentiel de garder une grande curiosité pour étoffer rapidement votre formation. Si vous pouvez coupler ces formations avec de l'alternance, vous bénéficierez d'une expérience majeure et d'un tremplin vers l'emploi.

Des profils "ingé" ont évidement une facilité à trouver des solutions à des problématiques complexes. Un vrai atout en conception et en algorithmique. En revanche, ils ne sont pas toujours des codeurs "propres". Avec des très bonnes bases théoriques, il est souvent plus important de vérifier leurs capacités à cadrer leur technique et leur polyvalence à travailler sur des projets parfois très différents.

Enfin, nous recevons souvent des candidats qui sont passés par la case "Formation continue". Ces formations se sont multipliées ces dernières années en profitant de l'Eldorado de l'informatique. Attention de bien choisir celles-ci car beaucoup nivellent vers le bas : un frein pour débuter professionnellement.

On ne devient pas développeur en 4 semaines et cela demande une implication en veille et en pratique de tous les jours.

Dans tous les cas, chaque profil est différent et mérite d'être examiné à la loupe loin des idées préconçues.

La formation en entreprise

Le premier volet, le plus classique, passe par la formation externe. C'est le moyen encore le plus efficace et rapide pour monter en compétence ou de se perfectionner.

Cette solution est idéale pour préparer une nouveau projet qui embarquera des nouvelles technos, améliorer certaines pratiques à des fins d'optimisation ou de performance. Bref, la formation est adaptée pour des objectifs précis.

Parmi nos centres de formation préférés : Zenika, Jolicode, Knp ou encore Sensio.

À savoir, vous avez deux stocks d'heures différents pour les formations. Le DIF, un capitale formation lié au temps passé dans l'entreprise utilisable jusqu'en 2020. Le CPF (Compte Personnel de Formation), nouveau dispositif de formation qui prend la place du DIF et qui suit chaque salarié d'un emploi à un autre. Il se charge de 24h par an pour un plafond à 120h.

Longtemps l'apanage des grosses sociétés, les certifications sont un bon moyen de valider officiellement des acquis, valoriser une expertise mais aussi permettre à une entreprise de se faire reconnaître par les compétences de ses collaborateurs.

Le formateur interne

Aussi, chacun peut devenir, le temps d'une session, formateur sur une techno, des bonnes pratiques en le partageant avec ces collègues. Que cela soit sous forme d'ateliers ou de présentations, cette pratique est un excellent moyen pour apprendre et partager en interne tout en donnant la possibilité a chacun de s'exprimer et de se faire connaître. C'est ce que nous faisons chaque semaine lors de nos ateliers.

Atelier organisé par Jocelyn Atelier ici organisé par Jocelyn.

Améliorer la communication pour se former

Mettre en place un outil de communication pour les équipes est aussi un autre moyen de fluidifier les échanges techniques (veille, techno...). À ce titre, des outils comme Slack ou Mattermost font le job !

Pour mieux organiser votre veille, de nombreux outils existent que je vous propose de découvrir dans cet article très bien fait.

Aiguisez votre curiosité par l'autoformation

S'il fallait évoquer le point le plus important de la formation, ce serait la capacité à apprendre par soi-même. Le potentiel énorme offert dans notre métier est de bénéficier de nombreuses ressources techniques gratuites et facile d'accès.

Par ces différents moyens, la connaissance est a portée de tous. Il suffit d'être curieux, patient, de bien cibler ses recherches et de savoir sortir de sa zone de confort !

En gardant un œil sur l'actualité tech, vous pourrez emmagasiner des connaissances et des expériences uniques. En plus d'avoir le plaisir de tester de nouvelles choses, vous gagnerez en souplesse dans vos futurs réflexions techniques.

Des sources d'informations dev avec une tonalité PHP ?

  • Utilisez Twitter comme outil de veille et de ressources grâce aux comptes suivants : @LaFermeDuWeb, @pascal_martin, @afup, @porteneuve, @francoisz, @nicolasgrekas, @TechM6Web, @wesbos, @goetter, @LeaVerou, @alsacreations, @nikita_ppv
  • Github, pour découvrir, installer, vous documenter et tester des nouveaux projets.
  • Openclassrooms peut s'avérer utile dans les premiers mois d'apprentissage et pour les profils novices. Rapidement vous passerez directement par la Doc qui sont de mieux en mieux conçu pour commencer (ex: symfony.com, rails, node...).
  • Stackoverflow, comme grande référence sur des questions/réponses techniques.
  • Les flux RSS sont une bonne source pour suivre l'évolution des projets mais également les actualités un peu moins chaudes. Ils vous permettent d'accéder plus facilement à des articles complets. Nous pouvons vous recommander Selfoss si vous souhaitez self-hosted.
  • Certaines entreprises mettent à disposition des retours d'expériences plus ou moins techniques sur leurs problèmes quotidiens. Si vous souhaitez avoir un aperçu de ce que font les autres, vous pouvez allez voir GitHub, Netflix, Google, NPM et bien d'autres !
  • Quelques newsletters sélectionnées comme celle de GitHub pour les projets du moment.

Mais parfois, rien de mieux que de suivre directement des conférences pendant l'année à Paris mais aussi en région. Citons l'excellente WebBlendMix, le Forum PHP, dotJS, Paris Web, web2day, SudWeb mais aussi de nombreux meetups de proximité.

De nouveaux outils se mettent en place depuis peu pour une gestion dédiée de la veille techno au sein d'une équipe. Nous pouvons citer BayWatch de nos confrères Jolicode (non testé, mais nous attendons vos feedbacks !).

Plus que jamais, la formation est au cœur du métier de développeur. Soyez donc curieux et optimisez votre temps pour une veille intelligente et efficace.

PS : nous avons essayé de vous proposer quelques sources d'informations qui nous semblaient pertinentes. Mais nous sommes certains que vous avez pleins d'autres choses à nous proposer. Faites en profiter à nos futurs lecteurs !

Tags de l'article :

Gestion de projet

Commentaires