[Dans les coulisses] Rencontre avec Suzanne Rault, Concept Artist

Depuis sa création en 2009, il y a 11 ans, l’agence n’a cessé d'ajouter des cordes à son arc. Nous avons échangé avec Suzanne Rault, Concept Artist, sur ses journées, ses projets, son équipe.

Qui es-tu ? Peux-tu présenter ton métier ?

Je suis Suzie, Sussu, tata Suzanne pour les intimes. Je suis arrivée chez Wanadev en 2017 en stage de communication. J’ai cependant vite mis mes talents d’illustrations au service de la VR, activité encore naissante au sein de la boîte. Le premier jeu sur lequel j’ai travaillé était Bow Islands et mes dessins ont servi à aider les clients à se projeter dans l’expérience qu’on leur proposait. J’ai travaillé sur la conception du jeu, du game design, de la direction artistique en m’appuyant sur mes croquis pour expliquer ce que j’avais en tête. C’est comme ça que je me suis arrivée à l’équipe VR.

Aujourd’hui je suis une concept artiste polyvalente. Je travaille activement sur la direction artistique des jeux et je participe à la communication des jeux VR. J’organise également les bêta-tests auxquelles je prête une attention particulière.

J’adore la cible des salles d’arcade. Elle est complexe, elle regroupe des personnes de tous horizons et de tous âges.

J’adore l’idée d’offrir un super moment à des gens qui pourraient être mes amis ou ma famille. C’est pendant les betas qu’on se rend compte si oui ou non on a réussi et j’aime beaucoup ces moments avec les joueurs.

Comment parles-tu à ta famille et à tes amis de ce que tu fais ? Comment expliquerais-tu ton métier à tes parents ?

C’est difficile d’expliquer aux personnes qui n’ont jamais testé la VR ce que ça peut donner. J’essaye de faire l'analogie avec de la scénographie. Mon job c’est finalement d’imaginer des décors et des mises en scène dans un espace et de tout faire pour faire vivre à nos utilisateurs un moment fort, marquant et extraordinaire.

Je les habille, leur donne un rôle et j’imagine les environnements, les autres personnages qui vont transmettre des idées, des objectifs, des histoires. C’est finalement assez proche de ce que pourrait faire un metteur en scène de théâtre.

Beaucoup de gens de mon entourage sont rebutés par le fait que je travaille avec des écrans, et que finalement tout mon travail est virtuel, rien n’est palpable. Je leur réponds avec une citation d’Harry Potter et les reliques de la mort :

  • Professeur, est-ce que tout ceci est réel ou ça se passe dans ma tête ?
  • Bien sûr que ça se passe dans ta tête, Harry. Mais pourquoi faudrait-il en conclure que ce n’est pas réel ?”

Harry Potter et les reliques de la mort - 1re partie, Harry et Dumbledore.

Comment s’organisent tes journées chez Wanadev ? Une journée type ?

J’arrive chez Wanadev, deuxième étage à 8h30. On ne croise pas grand monde à cette heure-ci mais c’est justement ce que j’aime : le calme avant la tempête. Je prends un café avec Jeremy et Johann, nous nous briefons sur nos journées respectives, on essaye de s’aider bien que nous n'ayons des métiers différents. Un coup d’oeil rapide sur Habitica et c’est parti.

Habitica est un trello gamifié, je suis d’ailleurs Guérisseur niveau 41

Si un jeu est en cours, je mets mon casque et j’allume ma tablette graphique. Ne vous étonnez pas si je sursaute si vous venez me parler pendant ces moments-là. Je suis en transe.

Dans la matinée, je me lève pour prendre un autre café. J’essaye d’éviter les heures de pointe. Même si je ne suis pas devant ma tablette, je dessine toujours, dans ma tête et il ne faut pas me déranger ahah.

Sinon, c’est réunions, organisations et imaginer quels outils de communication on pourrait fournir pour aider les exploitants de salles de jeux partenaires. Les journées passent mais ne se ressemblent jamais. Des tisanes, des réunions, des burgers, de la communication, des beta-tests, des jeux de zombies, des jeux d’aventures, des bagels, des cafés…

Comment te formes-tu ?

Je suis persuadé que pour être créatif, il faut démultiplier les sources d’inspirations. Le théâtre, le cinéma, les expositions, l’architecture, la bande dessinée, stylisme… Je suis curieuse de tout ! Je dirais que la meilleure manière dont je me forme est de sortir, de vivre des expériences et de voir des choses nouvelles, peu importe le média.

Je regarde également des speed drawings de digital painting quand je suis dans une phase de dessin.

J’aime beaucoup aussi aller à des meet up ou regarder des conférences de mes confrères. Améliorer les expériences utilisateurs de nos jeux est mon objectif premier et beaucoup de gens s'intéressent au sujet, Cf article sur UX et VR). C’est toujours très enrichissant.

Ce que tu détestes faire ?

Je déteste devoir rattraper le rouleau de PQ que tu viens malencontreusement de laisser s’échapper et que tu vois se dérouler devant tes yeux impuissants.

Dans ta mission, pour quels besoins professionnels devrais-je venir te voir ?

  • Tu veux ton portrait pour ton interview ? T’inquiète je gère.
  • Tu veux participer aux beta-tests ? Chouette un nouveau cobaye !
  • Tu veux des cookies ? vas voir Magdeleine elle les fait bien mieux que moi
  • Tu veux aller boire une bière ? Aucun problème.

Comment tires-tu de la satisfaction dans ton job ?

Pour moi les beta-tests sont le point culminant de mon travail. Quand je vois les gens rire, s’émerveiller, bouger et réussir ce qu’on a préparé, ça me remplit de satisfaction.

Ce qui est magique aussi par mon travail c’est de voir se matérialiser des environnements, des objets et des personnages que j’ai posés sur papier. Sans le travail de toute l’équipe rien ne prendrait vie.

Peux-tu nous parler d’un projet sur lequel tu as travaillé et qui te tient à cœur ?

Même si ça commence à remonter un peu, Yucatan est vraiment un projet sur lequel j’ai adoré travailler. J’ai tenu beaucoup de casquettes sur ce projet (Direction artistique, Game Design, scénario…). ça été douloureux par moment mais nous avions une super équipe de projet avec laquelle j’ai adoré travailler. J’ai appris beaucoup de choses sur l’univers Maya.

J’adore faire des recherches sur des cultures que je ne connais pas.

C’est aussi le premier projet sur lequel nous avons organisé des beta-tests externes. Nous avons pu observer en direct les réactions des joueurs et ajuster le jeu en direct. C’était vraiment très gratifiant et plein de fous-rires.

Ton plat préféré ?

Des radis, du beurre salé et une baguette fraîche.

Tu nous dessines la maison de tes rêves ??

Ma maison radis maison des rêves de Suzie

Si tu étais une carotte dans une salade composée et qu’une fourchette se dirigeait vers toi, tu ferais quoi ?

Je dirais à cette fourchette de piquer plutôt le radis d’à côté. Les radis c’est bien meilleur que les carottes.

Pourquoi les plaques d'égout sont-elles rondes ?

Pour parfaitement épouser la forme des tentacules du calamar géant des égouts. Celui-ci habite d’ailleurs à Pont-à-Mousson, petite ville au-dessus de Nancy. Vous pouvez remarquer qu’il y a inscrit le nom de sa ville natale sur la plupart d’entre elles. Ce calamar est mussipontain et fier de l’être.

Tu préférerais te battre contre un cheval de la taille d’un canard, ou contre 100 canards de la taille d’un cheval ?

100 canards de la taille d’un cheval. Il suffit d’avoir du pain sur soi. Et puis tant qu’à faire autant en apprivoiser un. Un canard en tant que monture c’est hyper stylé.

Pain au chocolat ou chocolatine ?

Peu important tant que c’est un wanamiam

Un pingouin entre à l’instant dans la pièce coiffé d’un sombrero. Que dit-il et pourquoi est-il ici ?

“Oh ! J’ai cru voir un grominet !”

Tags de
l'article

Cet article n'est pas taggué.

Catégories de l'article

Dans les coulisses

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire. Soyez le premier !

Articles liés