L'intérêt de s’amuser

L’idée de cet article est venue d’un constat fait lors d'un trajet en covoiturage. Pendant les trajets, quand vient mon tour d’expliquer ce que je fais, les réactions sont très disparates. Si certains répliquent d'emblée “mais c’est génial !“ d'autres montrent vite leur scepticisme et me répondent “ah ok, moi je ne suis pas très jeux”. Visiblement un grand nombre de personnes ne comprennent pas l'intérêt de jouer et trouvent que c’est une perte de temps. En voyant ces réactions, je me suis demandé quel est l'intérêt de jouer ?

Tout le monde joue

C'est le premier constat : tout le monde est concerné !

Qu’est ce que jouer ? Pour jouer, il faut avoir un objectif. Il faut ensuite se donner les moyens de l’atteindre en respectant des règles précises. Prenons un exemple simple.

Ne vous est-il jamais arrivé de vouloir faire le créneau parfait ?

Les conditions de victoire sont :

  • avoir les roues parfaitement alignée avec le trottoir,
  • être aligné et ajusté avec le trottoir,
  • être à distance équivalente avec la voiture de devant et celle de derrière.

Pour remplir ces conditions, il n'est pas possible de soulever la voiture et de la poser sur l'emplacement prévu à cet effet (même si cela serait bien arrangeant). Il faut tourner son volant, regarder dans ses rétroviseurs, éviter de toucher les voitures voisines et surtout de faire des rayures sur sa voiture. Ce serait alors ce qu’on appelle un malus. “Allez en Prison. Si vous passez par la case départ ne touchez pas 20000 euros”. La rayure n'empêche pas de faire un créneau parfait, mais elle rend la victoire moins belle.

La difficulté du créneau dépend également de la place pour le faire. Cet ensemble de données est aléatoire et fait partie des règles de base.

Il est possible d'aller encore plus loin dans cette analyse. Pour réussir ce créneau parfait, il faut que la place de voiture soit située dans un endroit stratégique (proche d'un logement, bureau ...). Encore faut-il en trouver une, élément essentiel en centre-ville lorsque la concurrence est rude !

Une fois toutes ces règles évoquées, on peut tous se demander : lorsqu'on a réussi LE créneau parfait, du premier coup, devant sa porte d'entrée et sans avoir à chercher de place, ne ressent-on pas une grande satisfaction ?

Cet exemple est une illustration parfaite de gamification du quotidien. Pareil dans le cas du chiffre rond à la pompe à essence. Vous vous êtes fixé un objectif et en respectant les règles vous faites tout pour atteindre votre objectif ! Bref, vous jouez :) !

Le Fun

Le fun est l’amusement que le joueur ressent quand le jeu est bon et lui procure du plaisir". On peut raisonnablement penser que ce principe s'applique à tous les types de jeu et d’expérience. Le fun n’est pas forcément basé sur le rire, mais sur le fait de vivre quelque chose qui nous plait. Ainsi, un joueur de survival horror trouve du fun s’il ressent un stress fort et qu’il vit une expérience de peur. Le fun ne se définit donc pas comme le fait de rire et vivre des émotions ou des sensations agréables, mais plutôt comme celui de vivre une expérience qu’on apprécie.

Marc Albinet, concevoir un jeu vidéo .

“Vivre une expérience qu’on apprécie”. Voilà quelque chose de bien vaste. Pourtant les mécaniques sont assez simples. Le psychologue Csikszentmihalyi a popularisé le concept du “FLOW”.

Le Flow est un état de bien être atteint lorsque le niveau de compétence et le niveau de challenge sont au même niveau. Pour atteindre cet état, il faut donc avoir un objectif atteignable mais suffisamment difficile tout en obtenant le niveau de compétence nécessaire pour l’atteindre.

Modèle de Flow

Et vous savez quoi ? Les niveaux dans les jeux vidéos sont exactement calqués sur ce schéma. Vous allez au fur et à mesure que vous progressez vous rapprocher de votre objectif, la fin du niveau. Une fois atteint, on vous propose un niveau de difficulté croissante pour éviter l’ennui. Le jeu est donc un remède contre l’ennui.

Les bénéfices des jeux

Les jeux nous enseignent de manières légères et insouciantes à respecter les règles du monde. Ils nous apprennent à gérer notre frustration et à relativiser, à collaborer et à écouter. Ce n’est pas un hasard si les entreprises d’aujourd’hui organisent de plus en plus du team building. Les jeux réveillent des qualités primordiales pour notre vie en société. Ils permettent de motiver une équipe pour atteindre ses objectifs.

Une autre idée reçue que j’entends souvent est que les jeux vidéo solo poussent le joueur à se renfermer. Mais c’est finalement la même chose lors de la lecture d'un livre. Oui, vous êtes dans votre bulle, à vivre des aventures et à traverser des épreuves seul, avec vos personnages de fiction. C’est après qu’intervient l’aspect social. Vous allez raconter votre découverte, partagez votre expérience solitaire, que ce soit sur un forum ou autour d’un café avec des amis.

Jumanji

Les jeux permettent de vaincre et d’oublier sa condition.

La légende de Lydie en est la remarquable explication. Hérode raconte que le peuple antique a été touché par un terrible famine. Pour éviter la guerre civile et pour rationner les ressources, les Lydiens ont inventé les osselets, les dés et d'autres jeux pour occuper les esprits. Ils ont ainsi survécu pendant 19 ans. Retrouvez l'histoire intégrale ici

Aimer les jeux c'est aimer le sport

Et ... si ! En effet, le sport est un jeu si l'on s'en réfère à la définition de sport : “Ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises.”

Il ne faut pas oublier que le sport est une forme de jeu. Le basket, le hand et beaucoup d’autres sports ont des vertus sociales, de cohésion d’équipe, de concentration et j’en passe. Il pousse à une activité physique et à se surpasser moralement.

Jane MacGonigal explique également que les jeux peuvent augmenter l’espérance de vie de 10 ans. Elle s’appuie sur les 5 regrets les plus fréquents des personnes en fin de vie. Puis elle prouve que les jeux peuvent aider à combler chacun de ces manques. Jouer est bon pour la santé !

Je vous laisse regarder cette conférence TEDX. N’hésitez pas à regarder toutes les autres vidéos qu’elle a produit, elles sont remarquables.


Sources et ouvertures :

Le jeu permet d’oublier un instant sa condition, de vêtir les responsabilités et les objets d’un personnage de fiction. de rater, d’essayer, de réussir dans autre cadre que celui de son quotidien, de souder des liens avec d’autres êtres humains, les enjeux n'étant pas les mêmes qu'au quotidien.

  • Vaincre l’ennui et oublier sa condition
  • Acquérir des compétences : Les sports sont des jeux. Définition de sport : “Ensemble des exercices physiques se présentant sous forme de jeux individuels ou collectifs, donnant généralement lieu à compétition, pratiqués en observant certaines règles précises.”
  • Jouer au foot, se surpasser physiquement et intellectuellement

Tags de
l'article

Gaming

Catégories de l'article

Recherche et développement

Commentaires

Il n'y a actuellement aucun commentaire. Soyez le premier !

Articles liés